Portrait de conservatrice : Émilie Payen (Communauté d’agglomération du Beauvaisis)

Émilie Payen dirige les médiathèques de la Communauté d’agglomération du Beauvaisis. Issue de la promotion Ada Byron, diplômée de l’INET et l’Enssib en 2014, elle a beaucoup voyagé au cours de ses études et différents postes, entre sud, ouest et nord de la France (et même une année d’études en Allemagne !), ce qui luiLire la suite « Portrait de conservatrice : Émilie Payen (Communauté d’agglomération du Beauvaisis) »

Portrait de conservatrice : Julie Peugeot (Ville de Vénissieux)

Julie Peugeot dirigeait les médiathèques de la ville de Vénissieux et occupe désormais un poste de conseillère auprès du DGS de la même collectivité. Diplômée de l’Enssib et l’INET en 2010 (promotion Pierre Desproges), elle a pu apporter sa pierre à l’édifice des bibliothèques ; c’est désormais à une échelle plus vaste qu’elle apporte sesLire la suite « Portrait de conservatrice : Julie Peugeot (Ville de Vénissieux) »

Portrait de conservateur : Ghislain Faucher (Département du Lot-et-Garonne)

Ghislain Faucher dirige la Médiathèque départementale du Lot-et-Garonne, située à Villeneuve-sur-Lot. Il travaille depuis de nombreuses années en bibliothèque et a acquis sagesse et expérience ; il peut désormais prendre du recul et juger avec philosophie le travail de conservateur, les missions d’une bibliothèque… De l’importance de prendre le temps de réfléchir à ce queLire la suite « Portrait de conservateur : Ghislain Faucher (Département du Lot-et-Garonne) »

Portrait de conservateur : Alexandre Massipe (Ville du Perreux-sur-Marne)

Alexandre Massipe est directeur de La Médiathèque au Perreux-sur-Marne. Lauréat en 2014 du concours de conservateur territorial de bibliothèques, il a d’abord été chargé de mission à la préfiguration du réseau de lecture publique Lunévillois, avant de prendre la direction de La médiathèque du Perreux-sur-Marne en janvier 2017. Depuis, la médiathèque opère une mue accélérée.Lire la suite « Portrait de conservateur : Alexandre Massipe (Ville du Perreux-sur-Marne) »

Portrait de conservateur : Jérôme Triaud (Ville de Vénissieux)

Pouvez-vous présenter votre parcours ? J’ai fait une formation universitaire classique, une hypokhâgne et une khâgne, puis j’ai eu un DEA (Diplômes d’Études Approfondies, équivalent du Master 2) d’Histoire médiévale. J’ai aussi étudié pendant longtemps à l’étranger : quatre ans et demi en Allemagne, à Trèves, où j’ai fait un diplôme de langue allemande, et une annéeLire la suite « Portrait de conservateur : Jérôme Triaud (Ville de Vénissieux) »

Don’t get lost in translation : se préparer aux épreuves de langues

Les oraux de langues sont bien souvent les épreuves les plus redoutées par les candidat.e.s. Certaines personnes renoncent même à s’inscrire au concours à cause de celles-ci. Nous espérons donc les démystifier au moins un petit peu dans cet article.

Le jour où j’ai cru rater mon concours

Après vous avoir donné nos conseils pour préparer au mieux les différentes épreuves du concours de conservateur.trice. de bibliothèques, l’AECTB a eu envie de partager avec vous nos moments de doute. Quatre anciens élèves vous racontent comment ils ont cru ne jamais réussir à décrocher le Saint Graal.
Nous espérons que ces témoignages vous aideront à surmonter vos moments de creux.

La dernière ligne droite… ou : « Aaaahh, je n’ai rien à me mettre ! »

Pourquoi le look serait si important ? Après tout, tu peux penser légitimement que dans ce concours on juge des connaissances, des aptitudes, une motivation et une expérience qui peuvent faire rayonner le monde de la culture ?
Oui, mais pas que.
Console-toi, voici des recommandations de bon sens pour arriver avec toutes les chances de ton côté, et des témoignages de personnalités qualifiées pour t’orienter…

Le stress, mieux le gérer pour en faire un allié

Nous n’allons rien « divulagâcher » en vous disant que tous les candidats aux concours ont dû faire face au stress, que ce soit dans la préparation des épreyves, le jour J, ou dans l’attente des résultats.
Si la préparation en amont des épreuves est un élément clé pour votre réussite, parfois, la peur de l’échec est tellement forte qu’il est quasiment impossible de mettre ses neurones en ordre de marche. L’AECTB vient vers vous avec cinq trucs qui, en plus d’une bonne hygiène de vie, pourront vous aider à mieux appréghender le stress du jour J.