Portrait de conservatrice : Émilie Payen (Communauté d’agglomération du Beauvaisis)

Cette image a un attribut alt vide ; le nom du fichier est emilie-payen.jpg
« La Grande famille » de René Magritte (1963), photo de Bradley Newman.
Source : Flickr CC-BY-SA

Émilie Payen dirige les médiathèques de la Communauté d’agglomération du Beauvaisis. Issue de la promotion Ada Byron, diplômée de l’INET et l’Enssib en 2014, elle a beaucoup voyagé au cours de ses études et différents postes, entre sud, ouest et nord de la France (et même une année d’études en Allemagne !), ce qui lui a permis de voir différentes façons de faire et de s’adapter aux différents territoires. Merci à elle d’avoir bien voulu partager son expérience.

  • Pouvez-vous présenter votre parcours ?

Diplômée de Sciences-Po Bordeaux (parcours « politique internationale ») et titulaire d’un Master 1 de philosophie obtenu à Toulouse, j’ai passé le concours de conservateur en 2012. Après les 18 mois de formation, j’ai trouvé un poste en tant que chargée de mission développement culturel à la communauté de communes du Pays Rethélois, dans les Ardennes. Depuis octobre 2016, je dirige le réseau des médiathèques du Beauvaisis. 

  • C’est quoi pour vous la bibliothèque de vos rêves ?

Une bibliothèque qui permet à l’usager de développer son autonomie et sa curiosité, tant par les collections, les services et la programmation, que par des conditions d’accueil optimales (horaires d’ouverture, automatisation des prêts, etc.). 

  • Quelle est selon vous la (les) qualité(s) majeure(s) d’un conservateur ?

Adaptation, rigueur, justice. 

  • Y a-t-il des choses que vous avez changées dans votre manière de travailler au cours de votre carrière ?

Je suis encore en début de carrière, mais ce qui est en constante évolution relève de la gestion d’équipe et du management. 

  • Quelle est votre source de satisfaction au travail ? Quel est votre meilleur souvenir dans le cadre de votre profession ?

Voir des projets collectifs aboutir, avec un travail d’équipe approfondi. Par exemple, des projets d’action culturelle, mais aussi la mise en place d’un nouveau portail. 

  • Qu’est-ce qui vous semble important dans la formation d’un conservateur territorial de bibliothèque ?

Une bonne maîtrise de l’environnement des collectivités territoriales (fonction publique, règles administratives, etc.) et du management. 

  • Si vous étiez une œuvre d’art, laquelle seriez-vous ?

« La grande famille », de Magritte.

Retrouvez Émilie Payen sur LinkedIn. Propos recueillis en 2018.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :